<   Retour au Blog

Qu’est-ce qu’un certificat SSL ?

16/08/2018
fond Tendances Media
Qu’est-ce qu’un certificat SSL ?

Actuellement, Google favorise les sites qui se servent du certificat SSL pour sécuriser la navigation de leurs visiteurs. C’est d’ailleurs aujourd’hui l’un des critères de Google concernant le référencement d’un site internet. Mais qu’est-ce le certificat SSL et comment fonctionne-t-il ?

C’est quoi SSL ?

Tout propriétaire de site internet doit être au courant de ce qu’est le ssl. Le SSL ou le Secure Socket Layer est un protocole initialement développé par Netscape et qui sert à sécuriser la transmission des données sur Internet en les cryptant. Chiffrées, ces informations qui transitent entre le site web et l’utilisateur sont difficiles à décoder, ce qui garantit leur haute confidentialité. Aussi, elles sont certifiées authentiques et intègres, des critères qui permettent à l’utilisateur de faire confiance à la plateforme sur laquelle il surfe. Il peut être sûr que les données sensibles qu’il y saisit ne seront pas mises entre les mains des tiers malveillants.

Le fonctionnement du SSL

Maintenant, comment fonctionne le ssl ? Pour assurer cette sécurité en ligne des données des utilisateurs, le SSL se repose sur deux principes, dont le chiffrement de ces informations et l’authentification. Avec le premier, les données transitées deviennent inintelligibles excepté entre l’internaute qui établit la connexion et le serveur sur lequel le site internet se trouve. C’est sur ce chiffrement que se repose la confidentialité des informations sensibles de l’utilisateur, les protégeant et empêchant leur vol.

Avec l’authentification, on obtient un certificat qui génère ensuite une paire de clefs numériques. La première est une clé publique et la deuxième une clé privée. La clé publique est utilisée pour crypter les informations jusqu’à ce qu’elles soient reçues par le serveur tandis que la clé privée permet à celui-ci de les décrypter. Ce sont les boutiques et les banques en ligne qui se servent généralement de cette procédure pour sécuriser les transactions de leurs clients et éviter qu’elles ne soient interceptées par des tiers.

Le certificat en question doit ainsi contenir diverses informations sur le détenteur de la clé publique et la localisation de son entreprise. Il doit aussi fournir le nom de l’autorité qui le lui a attribué, la durée de validité de celui-ci et son numéro de série. Le propriétaire du site web doit ainsi activer cette fonctionnalité sur son serveur.

Ce qui permet de reconnaître un site sécurisé

Pour savoir si un site internet est sécurisé ou non, il suffit de regarder dans la barre de recherche du navigateur web. Si l’adresse débute par un HTTPS au lieu du HTTP habituel et qu’un cadenas fermé s’y trouve, cela veut dire que vous pouvez y surfer en toute sécurité. Vous pouvez aussi y indiquer en toute confiance vos coordonnées bancaires ou autres pour faire un achat ou effectuer d’autres transactions. Il faut ainsi faire attention aux pages qui n’en disposent pas ou sur lesquelles s’affiche un message d’erreur indiquant qu’elles ne sont pas sécurisées.

Le fait de posséder un certificat SSL permet enfin à un site d’être détecté automatiquement par l’algorithme du premier moteur de recherche et d’être qualifié de site de qualité, donc mieux référencé.