Google People Also Ask pour améliorer son SEO

Avez-vous remarqué un encadré contenant des questions-réponses dans les résultats de vos recherches Google ? Il s’agit du People Also Ask, traduit par « Autres Questions Posées » en français. Après les USA et la Grande-Bretagne, cette fonctionnalité a depuis quelques années intégré la version française du moteur. Bien que récente, elle est déjà perçue comme un levier de visibilité et de référencement important.

Qu'est-ce que la fonctionnalité People Also Ask ?

Sur Google, les People Also Ask sont une série de questions apparaissant dans les résultats de recherche. Dans l’encadré, la réponse à chaque question s’affiche en cliquant sur l’icône de déroulement, en même temps que l’URL de la page source. Les PAA se trouvent généralement après le résultat en position 0 et avant les premiers résultats organiques.

Les questions mises en avant sont en rapport avec la requête initiale de l’utilisateur et correspondent à de réelles recherches effectuées par d’autres personnes. Chaque question-réponse est sélectionnée par Google pour résumer le contenu d’une page qu’il aura jugé pertinente. Chaque fois qu’une question est « déroulée », de nouvelles suggestions viennent se rajouter à la liste. Si elles sont générées à l’infini, la logique et le fil directeur derrière les suggestions s’affaiblissent au fur et à mesure des clics.

Cette fonctionnalité permet à Google de se positionner comme moteur de connaissance et de faire ses débuts dans l’assistance. En proposant des questions et des réponses pertinentes au visiteur, le moteur s’assure également que la personne passe plus de temps sur des SERP individuelles.

Quel contenu est intégré dans les PAA ?

Les PAA affichent les pages apportant une réponse claire à une requête déjà effectuée par des utilisateurs. Ils privilégient les contenus de type guide, tutoriel en DIY ou qui apportent une réponse à une interrogation (commençant par quel, comment, qui, pourquoi, quoi, où). L’extrait du contenu est présenté sous la forme de texte, de liste ou de tableau.

Pour le moment, Google ne donne pas plus d’informations sur le fonctionnement de l’algorithme, mais on peut deviner certains de ses critères de sélection. Il s’agit de la nature et de la qualité du contenu, de l’intégration d’éléments facilitant la lecture et de la lisibilité du texte.

Quel est le lien entre PAA et la recherche vocale ?

La recherche vocale est en croissance depuis la création des assistants virtuels (Alexa, Siri, Home, etc.). Les requêtes formulées sont différentes de celles qu’on rentre habituellement dans Google. Nous sommes habitués à la recherche par mots-clés ou expressions à l’écrit. Dans la recherche vocale, les requêtes se font sous la forme de questions.

Prenons l’exemple de la recherche de l’auteur du Livre de la Jungle. Sur Google, on taperait habituellement « auteur livre de la jungle ». Si nous utilisons un assistant, nous posons directement la question « Qui est l’auteur du Livre de la Jungle ? ».

Et c’est là que se trouve le lien entre la recherche vocale et les propositions de PAA. Ces dernières apportent directement une réponse à une question, ce qui correspond exactement à ce que le moteur recherche dans le cas d’une commande vocale. Pour être répertorié, il est donc recommandé de coupler sa stratégie de SEO « traditionnel » à une optimisation du SEO vocal.

Les avantages de la fonctionnalité People Also Ask

Pour l’utilisateur, les PAA permettent de trouver des résultats intéressants ou complémentaires à la recherche. Le format question-réponse consultable sur la page des résultats de recherche assure plus de temps passé sur le moteur pour Google. L’internaute trouve des informations pertinentes directement sur sa page. Ce n’est pas toujours le cas quand les métadescriptions ne résument pas clairement le contenu de la page source.

Si le site web y figure, ils lui permettent d’améliorer sa visibilité sur la toile et d’augmenter son taux de clic. Ceux qui sont positionnés en dessous du bloc PAA ont par contre moins de chances d’être consultés. Ils risquent même de ne pas être remarqués par l’internaute qui se concentre généralement sur les premiers résultats.

Comment apparaître dans les People Also Ask ?

Pour y figurer, il faut un bon référencement, idéalement en position 0, et un contenu adapté aux algorithmes de Google.

La position 0, c’est quoi ?

Cette position a été créée par Google en 2014, pour le faire passer de simple moteur de recherche à moteur de réponse. Elle correspond au résultat mis en avant dans un encadré, juste avant les premiers liens organiques (et après les liens SEA). L’encadré contient un début du contenu de la page, le lien source et parfois une illustration. La position 0 a été développée pour faire face à l’utilisation croissante de la recherche vocale. Elle apporte une réponse directe à la question posée par l’internaute et encourage le trafic vers un site internet.

La position 0 est placée en tête des résultats organiques, en Top Position, et attire encore plus l’attention de l’internaute par sa mise en forme. De plus, cet emplacement permet parfois à un site d’être présent deux fois sur la première page de Google : dans les PAA et dans les résultats de recherche organiques. Il double les chances de visite sur votre site internet.

Pour que votre page soit en position 0, travaillez le contenu, les h1 et h2, avec des phrases courtes et des éléments pour hiérarchiser les informations. Présentez le texte à la manière d’une question-réponse, mentionnant les éléments importants destinés au PAA en début de page. Préférez les phrases concises qui remontent plus facilement dans les recherches vocales et le langage conversationnel.

Quel type de contenu pour être dans les PAA ?

Le contenu de la page doit renvoyer aux recherches associées des internautes. Il apporte une réponse qualitative et claire, tout en employant un langage simple. L’algorithme privilégie les textes contenant :

  • un contenu riche et qualitatif
  • des titres et sous-titres sous forme de questions
  • des paragraphes courts en réponse
  • des phrases simples
  • un champ sémantique articulé autour des mots-clés
  • des listes, tableaux ou infographies

Les textes longs sont préférés par Google, qui estime qu’ils contiennent plus d’informations pertinentes ou complémentaires à la recherche de l’internaute. Il faudra toutefois qu’il contienne un paragraphe qui répond clairement à la question qu’il aura posée.

Comment adapter son site ?

Pour figurer dans cette liste, il faut que le contenu réponde à une des questions associées à la requête de l’utilisateur. Une page en position 0 a plus de chances d’y être intégrée, mais ce n’est pas une règle absolue. En effet, une étude effectuée par Semrush a montré que 74% des sites présents dans les PAA ne se trouvaient pas dans la première page des résultats de recherche. N’importe quel site peut donc profiter de cette fonctionnalité, tant que son contenu et sa structure sont adaptés à l’algorithme.

La première chose à faire est de vérifier l’aspect technique du site : les balises, les métadata, la structure des URL, les backlinks, etc. Cette première phase de travail aura pour effet d’améliorer votre référencement naturel. Pour cibler les PAA, il faudra identifier les requêtes et les blocs compatibles. Vous devrez vous positionner sur ceux qui se rapprochent le plus de votre thématique.

Répondez ensuite aux recherches effectuées par les utilisateurs. Elles constituent la base de votre stratégie de contenu pour les People Also Ask. Le contenu produit doit être lisible et optimisé, autant pour les bots que pour les visiteurs. Le format FAQ – question et réponse de type informatif, direct et explicatif – est particulièrement pertinent pour cette fonctionnalité.

Enfin, comme les PAA s’affichent plus souvent lorsque la recherche est effectuée sur un appareil mobile, votre site devra également être orienté responsive design.

 

Article suivant

Abonnez-vous à notre newsletter

    J'accepte de recevoir les newsletters de tendances.media et de ses partenaires.

    Nos derniers projets

    Tous droits réservés © Tendances Media - Linkibe Media Groupe 2021 -

    Mentions Légales