<   Retour au Blog

Quel est l’impact de la recherche vocale sur le SEO ?

2/04/2019
fond Tendances Media
Quel est l’impact de la recherche vocale sur le SEO ?

La recherche vocale est une tendance émergente dans le monde du digital. Elle est également un élément sur lequel les professionnels du SEO gardent un œil attentif… et pour cause ! En 2015, 60 % des utilisateurs de smartphones utilisaient la recherche vocale pour arriver à leurs fins. Aujourd’hui, d’une manière globale, la recherche vocale concerne près d’un quart des requêtes. Quel est l’impact de la recherche vocale sur le SEO ?

 

Qu’est-ce que la recherche vocale ?

Lorsque l’on demande à Google quel temps il fera demain ou que à Siri de nous aider à trouver les ingrédients d’une recette de cuisine, nous utilisons notre voix ; nous effectuons, tout simplement, une recherche vocale. Aujourd’hui, la recherche vocale peut être effectuée à l’aide d’un assistant vocal, dont Google Home, Siri, mais également Alexa et Cortana… et la liste ne fait que s’allonger au fil du temps. Le principe de recherche est le même qu’une requête effectuée au moyen d’un clavier dans un navigateur sur le téléphone ou sur l’ordinateur.

En matière de recherche vocale, les deux acteurs principaux du marché sont Google et Siri. Cette domination est tout à fait compréhensible, en raison notamment du nombre d’appareils disponibles fonctionnant avec ses assistants vocaux. Les quatre principaux assistants vocaux et appareils avec lesquels ils sont compatibles sont :

  • Siri (Apple) : iPhone, iPad, iPod
  • Google Assistant : Google Home, Pixel, appareils Android 6.0+, applications iOS et Android
  • Cortana (Microsoft): Applications Windows 10, Windows Phone, Xbox One, iOS et Android
  • Alexa (Amazon): Echo

La recherche vocale, à l’origine du bouleversement du référencement naturel

Selon l’entreprise américaine d’analyse publicitaire Comscore, la recherche vocale représentera la moitié de l’ensemble des recherches d’ici 2020. À ce titre, il est important de s’y préparer dès maintenant.

  • La montée en puissance de la recherche sémantique

Pour apporter des réponses aux requêtes des internautes, Google s’appuie sur des mots-clés, mais également sur différents facteurs, dont notamment les recherches précédentes, les modèles de recherche de l’utilisateur, etc. Au final, Google propose des résultats de recherche basés sur ce que le moteur estime correspondre aux besoins de la personne qui effectue une requête. En matière de recherche sémantique, car c’est de ceci qu’il s’agit, Google se perfectionne chaque jour, comprenant de mieux en mieux ce que les internautes lui demandent.

  • Le contenu doit correspondre aux besoins des internautes

L’ère de la recherche vocale implique une modification de la présentation des contenus. Les textes remplis de mots-clés sont bel et bien une pratique du passé. Il s’agit désormais d’écrire pour les clients. Pour ce faire, il convient d’étudier la manière dont ces derniers parlent de votre entreprise, lorsqu’ils communiquent avec elle sur les médias sociaux et rédigent des avis, par exemple.

Il est également possible d’obtenir, auprès du service clientèle et des équipes de ventes, une liste de questions fréquemment posées par les clients.
Par ailleurs, il est inutile d’utiliser toute forme de jargon. Les personnes qui effectuent une recherche vocale préfèrent un langage normal qu’ils sont à même de comprendre.

En outre, il est important de garder à l’esprit que les recherches vocales sur appareils mobiles ont trois fois plus de chances de concerner des recherches locales. Il est donc important de veiller à optimiser le contenu de votre site pour assurer une présence locale et répondre aux requêtes des internautes.

  • Avoir un site « mobile-first » n’est plus simplement une option séduisante : c’est un impératif. En matière de recherche vocale, la compatibilité d’un site web avec les appareils mobiles est essentielle.
    À ce propos, il est intéressant de noter que plus de la moitié des personnes qui utilisent la recherche vocale le font… au volant de leur véhicule (ComScore).

 

  • La majorité des recherches vocales est traitée par le biais des zones de réponses enrichies apparaissant en haut des résultats de recherche sur Google. Il s’agit d’informations disponibles dans le domaine public, que Google utilise dans ses réponses instantanées. Les extraits, en revanche, peuvent émaner de n’importe quel site web en première page des résultats de Google. Plus encore, le géant des moteurs de recherche attribue, aux sites dont émanent ces informations, le mérite de ses recherches, qu’elles soient effectuées de manière classique ou vocale. Une entreprise bénéficiant d’un bon référencement naturel n’aura donc besoin que de quelques petits ajustements afin de s’assurer que les extraits proposés, en guise de réponse aux requêtes des internautes, soient clairs et donnent envie d’en savoir plus.

 

  • Lorsque Google présente le résultat en réponse à une recherche vocale, il mentionne le site, donc la marque, dont émane la réponse. Cette manière de faire permettra aux entreprises de bénéficier d’une notoriété accrue, leur nom étant mentionné verbalement avant chaque réponse.

 

  • Tous les signes actuels indiquent que la recherche vocale est amenée à se développer, devenant, au fil du temps, une norme à laquelle les entreprises devront se plier.

 

La recherche vocale modifie la façon dont les internautes naviguent sur la toile, achètent et découvrent de nouvelles informations. Pour rester visibles, les marques doivent impérativement modifier leur stratégie de référencement en conséquence.

Pour assurer que votre stratégie reste en phase avec le bouleversement en cours et l’avènement de la recherche vocale, contactez Tendances Média dès maintenant.

Abonnez-vous à notre Newsletter

J'accepte de recevoir les newsletters de tendances.media et de ses partenaires.